Bourgogne

vin de bourgogne

Le vin de bourgogne regroupe de très nombreuses appellations, et de grandes variations climatiques. La région est découpée en 5 zones majeures, Chablis, les Côtes de Nuit, Côtes de Beaune, Côtes Chalonnaise et le Mâconnais.

Le vin de bourgogne est fait sur de très nombreuses appellations, et rencontre donc de grandes variations climatiques et géologiques. Ainsi, si l’on parle de façon coutumière « d’un bon bourgogne », il faut bien comprendre que cela recoupe en réalité des différences et des disparités au sein du vin de bourgogne. La Bourgogne est découpée en 4 départements, mais les vins produits le long de la Loire appartiennent à la région des vins de Loire. Reste donc, comme vin de bourgogne à proprement parler, le chablis, les côtes de nuit, côtes de beaune, côte chalonnaise et le mâconnais.

Si personne ne sait avec exactitude quand commencèrent les première cultures de la vigne en bourgogne, nous savons de manière certaine qu’elles remontent très loin en arrière, au moins en 50 av J.C ; de nombreuses amphores ont été retrouvées, attestant de la présence du vin en bourgogne. Cependant, comme dans beaucoup de vignobles en France, la viticulture se développe fortement sous l’impulsions des monastères et des abbayes au cours des siècles suivants. Enfin, c’est à l’époque du grand flamboiement des ducs de bourgogne, il y a 7 siècles, que la région se dote de règles qui vont considérablement améliorer la qualité du vin de bourgogne. C’est à ce moment que l’on privilégie le pinot noir sur le gamay, et ce par décret officiel, un des premiers décrets au monde portant sur l’alimentation, ancêtre de l’AOC. La puissance des vignobles et du territoire bourguignon ont fait qu’on a longtemps considéré le vin de bourgogne comme le meilleur d’Europe. Une fois rattaché au Royaume de France, le Duché de Bourgogne entra dans une féroce compétition avec les vins de Champagne. Enfin, à la Révolution, les vignobles furent enlevées à la noblesse et acquis par des négociants. Dès lors, le vignoble fut morcelé en très nombreuses parts, et sa qualité ne cessa de s’enrichir. Le vin de bourgogne a connu bien d’autres tribulations depuis, mais est resté un des meilleurs vins au monde.

On trouve des sols très variés en alsace. On rencontre à la fois des sols granitiques, des sols schisteux, calcaires, marno-calcaires, arglio-marneux, alluviaux, et d’autres combinaisons encore.

Le vin de bourgogne est composé principalement des cépages pinot noir pour le vin rouge et chardonnay pour le vin blanc. Le pinot noir représente 36% des vins de bourgogne produits. On pense qu’il est originaire de la région et qu’il était probablement cultivé au temps des gaulois. Le terrain de prédilection du pinot noir est un terrain calcaire, bien drainé, sur coteau, avec climat tempéré. C’est un cépage fragile et sensible, peu facile à cultiver, qui donne des arômes subtils et délicats. Un bon vin de bourgogne, typique pinot noir, est un véritable nectar à déguster. Le chardonnay est originaire de bourgogne. C’est un cépage plus robuste et résistant. Le mélange sucre/acidité de la grappe donne des vins particulièrement ronds et équilibrés. Selon le terroir, ils peuvent donner des vins secs et tendus, minéraux, ou bien plus gras et riches, avec des arômes exotiques. Ils peuvent encore être légers et dansants, avec des arômes floraux. Les vins de bourgogne possèdent proprement cette richesse d’un territoire variée, donnant des vins divers avec des propriétés particulières.

Quelques Domaines

vin de bourgogne domaine buisson
vin de bourgogne domaine chevalier